Charest annonce des politiques pour bâtir des communautés plus sécuritaires

Montréal, le 17 mai 2022 – Aujourd’hui, le candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, Jean Charest, a dévoilé son plan pour Bâtir des communautés plus sécuritaires. Les Canadiens méritent des politiques publiques fortes et crédibles pour assurer leur sécurité et celle de leurs proches. Les militants du Parti conservateur du Canada sont depuis longtemps des défenseurs de la loi et de l’ordre. Les membres du Parti, tout comme les autres Canadiens, méritent un leadership qui respecte la primauté du droit.

 

« Il revient au premier ministre d’assurer la sécurité des Canadiens. Nos concitoyens veulent des politiques publiques qui protègent nos quartiers et nos communautés. Au lieu de cela, le gouvernement libéral nous a servi des politiques laxistes en matière de criminalité, notamment par la suppression des peines minimales pour les crimes violents commis avec une arme à feu. Il doit y avoir des conséquences pour ceux qui enfreignent nos lois », a déclaré Jean Charest.

 

Chaque citoyen devrait se sentir en sécurité chez lui, dans les transports en commun, en accompagnant ses enfants à l’école et dans sa communauté. Chaque travailleur de la santé, policier, pompier ou premier intervenant doit être en sécurité au travail. Une fois élu, un gouvernement Charest prendra des mesures immédiates pour bâtir des communautés plus sécuritaires partout au Canada. Nous proposons :

  • Tolérance zéro pour les crimes commis avec des armes à feu, avec la possibilité pour les procureurs de porter des accusations qui entraîneront des peines minimales;
  • Des peines plus sévères pour les crimes motivés par la race, la religion, l’orientation sexuelle, la langue ou toute autre forme de haine;
  • Rendre les peines plus graves pour les personnes qui agressent un travailleur de la santé ou des services sociaux
  • Faire de l’agression d’un travailleur de la santé ou des services sociaux une infraction criminelle;
  • Déployer un plus grand nombre de policiers pour patrouiller dans les transports en commun;
  • Ajout d’un financement important à l’unité d’élite anti-contrebande d’armes de la GRC pour éliminer la principale source de violence armée

 

« Un gouvernement Charest concentrera les ressources du gouvernement fédéral pour lutter contre les véritables sources de crimes violents dans nos villes : les armes à feu illégales et les activités des gangs de rue. Les parents devraient pouvoir emmener leurs enfants au parc ou prendre l’autobus sans craindre d’être agressés », a ajouté M. Charest.

 

Les détails de la politique sont disponibles dans le document d’information ci-dessous.

-30-

Source :

Laurence Tôth

Attachée de presse

581-305-4501

media@jeancharest.ca

 

DOCUMENT D’INFORMATION SUR LE PLAN POUR BÂTIR DES COMMUNAUTÉS PLUS SÉCURITAIRES

Dans les dernières années, le Canada a connu un nombre record de crimes haineux et les taux d’homicides ont augmenté de 20 % entre 2016 et 2020. Aujourd’hui, de nombreux citoyens ne se sentent pas en sécurité dans leur propre communauté. Les personnes qui enfreignent la loi doivent assumer les conséquences de leurs actes.

Un gouvernement Charest prendra des mesures immédiates pour bâtir des communautés plus sécuritaires en :

  • Adoptant une politique de tolérance zéro pour les crimes commis avec des armes à feu, y compris la possibilité pour les procureurs de porter des accusations à l’encontre d’individus qui, s’ils sont reconnus coupables, se verront infliger des peines minimales.
  • Introduisant des peines plus sévères pour les crimes violents motivés par la haine fondée sur la race, la religion, l’orientation sexuelle, la langue ou toutes autres formes de haine, et en créant un nouveau registre pénal pour les personnes reconnues coupables de crimes haineux.
  • Adoptant des peines plus sévères à l’égard d’une personne qui agresserait un policier, un pompier ou tout autre premier intervenant.
  • Répondre aux agressions dans les établissements de santé, en créant une nouvelle infraction criminelle d’agression contre un travailleur de la santé ou des services sociaux.
  • Déployer un plus grand nombre de policiers pour patrouiller les transports en commun grâce à un nouveau fonds dédié aux municipalités pour lutter contre le problème croissant du harcèlement, de la violence et des crimes contre les biens dans les transports en commun.
  • Ajout d’un financement important à unité d’élite de la GRC pour lutter contre la contrebande d’armes à feu pour éliminer la principale source de violence armée et la circulation d’armes à feu illégales dans notre pays.
  • Augmenter le nombre d’agents antigang basés dans la grande région de Toronto et en Colombie-Britannique pour contrer spécifiquement les activités illégales des gangs dans nos communautés.
  • Donner à la police les moyens et les outils nécessaires pour saisir les actifs en cryptomonnaie des gangs qui y ont recours pour le blanchiment d’argent, les rançons et les cyberattaques provenant du Canada ou de pays étrangers comme la Russie.
  • Exigeant que les sites d’injection sécuritaire soient situés à au moins un km de toute école ou garderie.
  • Collaborant avec les provinces pour lutter contre le problème croissant de la criminalité rurale.